Tournois | La fameuse règle du bris d'égalité à 3 équipes

 

Texte de Sylvain Saindon, directeur technique chez Baseball Québec 

À Baseball Québec, la fin des classes coïncide avec le moment où notre sport prend vraiment son envol. Cette période se caractérise par les nombreux tournois qui auront lieu ces prochaines semaines un peu partout au Québec.  

La saison des tournois amène son lot d’émotions, particulièrement lors des derniers matchs du tournoi à la ronde qui nous permettent de nous classer vers les grands honneurs. Alors surprise! Trois équipes se retrouvent avec une fiche identique, alors qu’une seule équipe (ou deux) peut passer à la ronde suivante. C’est à ce moment que nos boîtes de courriels se remplissent et que nos réseaux sociaux s’enflamment. Comment démêler le tout? 

Les règles en bris d’égalité 

Évidemment, chaque tournoi faisant un tournoi à la ronde (round robin) sera appelé, s’il y a lieu, à «briser» les égalités, et on doit les référer au bris d’égalité de Baseball Québec utilisé lors de leurs championnats provinciaux (article 41.8).

Première chose très importante qu’il vous faut savoir : les règles de bris d’égalité ne sont pas là pour faire passer une équipe en ronde suivante ou pour exclure une équipe du tournoi; ces règles servent à établir un classement final. 

C’est par la suite que nous pourrons interpréter ce classement final afin d’inclure/exclure les équipes pour la ronde suivante. 

Règle #1 : la fiche victoires-défaites (V-D) 

ÉQUIPES 

VICTOIRE 

DÉFAITE 

B 

A 

C 

D 

Lorsque deux équipes arrivent à égalité quant au nombre de victoires, c’est la fiche V-D entre les deux équipes concernées qui prévaudra. Dans cet exemple, l’équipe B a remporté son match contre l’équipe A et l’équipe C a fait de même contre l’équipe D. 

Là où ça devient plus compliqué, c’est lorsque 3 équipes concluent le tournoi à la ronde avec une fiche identique. J’imagine que la plupart des lecteurs ont déjà été impliqués dans ce scénario : 

ÉQUIPES 

VICTOIRE 

DÉFAITE 

A 

B 

C 

D 

Comme aucune des équipes à égalité n’a réussi à vaincre les deux autres (elles se sont mutuellement battues), la règle #1 (V-D) ne peut pas régler le litige.  

Cette règle doit donc être jetée aux poubelles et NE JAMAIS revenir dans le décor pour classer ces 3 équipes.  À partir de cette étape, il n’y a plus de «…on passe parce qu’on a battu l’autre équipe» qui tient! 

Puisque la règle #1 est maintenant obsolète, on doit classer ces équipes en faisant appel à la règle #2 du bris d’égalité. 

Règle #2 : La meilleure moyenne défensive dans les matchs opposant les 3 équipes à égalité 

Il s’agit de comptabiliser le nombre de points accordés, SEULEMENT dans les matchs opposant les 3 équipes à égalité, entre elles. Le nombre de points accordés sera divisé par le nombre de manches jouées en défensive. Ainsi on obtiendra la moyenne défensive de l’équipe. 

C’est justement le nombre de manches jouées en défensive qui viendra nous aider à compléter notre classement et à éviter, 99% du temps, de passer à la règle de bris d’égalité #3. 

Tout d’abord, il faut réaliser qu’un match 15U de 7 manches n’est pas nécessairement synonyme que les deux équipes joueront 7 manches en défensive. Si l’équipe receveur mène à la fin de la 7e manche, elle n’aura pas à se présenter au bâton. L’équipe perdante aura donc été en défensive 6 manches contrairement aux gagnants qui eux, auront été en défensive pour 7 manches. 

Il va donc y avoir une équipe qui va diviser ses points accordés par 6 tandis que l’autre équipe divisera ses points accordés par 7. 

Idem pour un match remporté lors du dernier tour de bâton. S’il n’avait qu’un seul retrait au moment où le match a pris fin, l’équipe perdante ne peut revendiquer avoir été en défensive 7 manches, mais plutôt 6,33 (1/3 des retraits). Avec ce genre de mathématiques, il devient plus facile d’établir 3 moyennes défensives distinctes. De ces 3 moyennes défensives, nous ferons un classement de 1 à 3. Nous aviserons alors que les deux premières équipes au classement qu’elles peuvent maintenant passer à la ronde suivante. 

IMPORTANT : Rappelons qu’un match remporté par «Mercy Rule» donne 6 manches (9U, 11U et 13U) ou 7 manches (15U, 18U) jouées en défensive pour l’équipe gagnante tandis que l’équipe perdante hérite du nombre de manches où elle a été en défensive. 

Les manches supplémentaires ne sont pas comptabilisées dans les différents exercices mathématiques. 

Si la règle #2 ne parvient pas à établir un classement complet, comme dans l’exemple où l’équipe A terminerait avec une moyenne défensive de 1.25 alors que les équipes B et C termineraient avec une moyenne défensive de 1.60, il faudra : 

  • Classer au premier rang l’équipe A  
  • abandonner la règle #2 qui est maintenant désuète 
  • passer à la règle #3 afin de poursuivre le classement de B & C 

  

Règle #3 : La meilleure moyenne offensive dans les matchs opposant les 3 équipes à égalité 

Il s’agit d’un exercice identique à la règle #2, mais cette fois-ci, en comptabilisant le nombre de points marqués, toujours dans les matchs opposant les 3 équipes à égalité entre elles. Le nombre de points marqués sera divisé par le nombre de manches jouées en offensive. Ainsi, on obtiendra la moyenne offensive de l’équipe. 

En espérant que cela répond à vos questions!

Bon tournoi!