Les Rebelles des Laurentides

 

Il y a eu les « Boy’s of Summer » avec les mythiques Dodgers de Brooklyn. L’été qui vient de passer nous avons eu les « Girl’s of Summer » avec les Rebelles des Laurentides.

Un été qui restera gravé dans ma mémoire à jamais! L’été 2021, malgré la sacro-sainte pandémie, fut baseball. Elle fut à la hauteur de Abner DoubleDay, son inventeur! Des joies, des peines, des circuits, des strike-out, des vols de buts, des fausses balles, des sourires, des grimaces et des « tailgates » à chaque partie à l’étranger!

Une équipe avec un esprit rarement vu. Des filles passionnées de balle autant que leurs parents.

 

- Naia Bouchard : Notre joueuse de rugby, métronome au monticule. Toujours prête à jouer. Leader à sa façon. Elle comprend la game comme rarement j’ai vu.

- Léane Godmer : « Flash » pour aussi vite que Flash Mcqueen. Elle vole des buts comme d’autres respirent. Elle fabrique des points à elle seule.

- Éliane Pomerleau : Miraculée d’un grave accident, notre King Kong comme les filles l’appelaient, a fait un retour au jeu réussi cette année. J’entends encore son bâton résonner de puissance.

- Victoria Surrett : Elle lance des petits pois numéro 2. C’était notre assurance tous risques au monticule. Une fois Vic sur la butte le temps s’arrêtait.

- Frédérique Noël : Boute-en-train, clown mais « game face » quand c’est le temps! Une catcheuse d’exception qui déteste la défaite. Fred et son bras bionique. Leader positif vocal! Une des deux membres du mur quand elle joue à l’arrêt-court.

- Mathilde Beauséjour : Ma fille. L’émule de Cody Bellinger. 3e but qui peut aussi lancer. Membre du mur avec Fred! Elle frappe avec beaucoup de puissance. Elle aime le baseball comme j’ai rarement vu.

- Marianne Levasseur : Elle a fait preuve de beaucoup de caractère cette année. Un exemple de détermination après avoir reçu une balle en plein visage. Elle était de retour la semaine d’ensuite malgré son look de raton laveur!

- Viviane Cotton : Vétéran que toute équipe voudrait dans ses rangs. Vi parle sans cesse, c’est un moulin à paroles même avec ses adversaires au marbre. Brad Marchand au féminin!

- Katherine Kavanagh : Malgré un été très difficile au plan personnel, elle n’a pas manqué une partie, toujours au rendez-vous. Beaucoup de caractère notre Kat! Et un élan au bâton à faire rougir plusieurs joueurs et joueuses.

- Maxime Lanouette : Il ne faut pas se fier à son joli sourire,  c’est une joueuse impitoyable. Max était régulière au monticule. D’ailleurs sur la butte, elle pouvait être intimidante pour les autres équipes. Beaucoup de caractère.

- Rose Desmet : Lance en finesse. Toujours prête pour une partie. Leader à sa façon. Elle avait le don de frapper le coup sûr pour nous réveiller.

 

Les Rebelles ce sont aussi des coachs exceptionnels. Serge, Sylvain, Mathieu et le chef d’orchestre Kevin! Nous avons été choyés cette année. Merci Les Mauves! Nos Rebelles gravées à jamais dans notre mémoire de parent! En saison 15-5, une finale provinciale et gagnante du régional.

 

Pour une dernière fois ici sur le site de BQ: Purple Time!

 


 
Pour suivre le Barbu de ville sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

 

Et pour suivre Baseball Québec sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

Mot-clic: #RêvezGrand