Un troisième Québécois sous contrat avec les Capitales de Québec

Photo ci-dessu : David Glaude, qui vient à peine de terminer sa carrière collégiale avec l'Université de Missouri Western State, remplace pour quelques jours le voltigeur Kalian Sams, dont la blessure au muscle oblique le tiendra à l'écart jusqu'à vendredi.

Revue de presse - Carl Tardif, Le Soleil, le 1er juin 2017

 

Inséré à l'alignement entre les deux matchs du programme double, mercredi, David Glaude est devenu le troisième Québécois à porter l'uniforme des Capitales, cette saison.

 

Glaude, qui vient à peine de terminer sa carrière collégiale avec l'Université de Missouri Western State, remplace donc pour quelques jours le voltigeur Kalian Sams, dont la blessure au muscle oblique le tiendra à l'écart jusqu'à vendredi. «Mon objectif, c'est de jouer au baseball professionnel et je vais aider les Capitales du mieux que je le peux. Pour l'instant, j'approche cela au jour le jour», confiait le joueur d'avant-champ de 22 ans de Québec avant de partir pour Trois-Rivières.

 

Glaude a été nommé le joueur par excellence de la Ligue de baseball junior élite du Québec en 2014 alors qu'il portait les couleurs des Diamants de Québec. L'an dernier, il a été aussi nommé au sein de la deuxième équipe d'étoiles de la deuxième division de la NCAA. Il vient de frapper pour ,340 à sa dernière saison avec les Griffons, menant l'équipe avec huit circuits et 47 points produits.

 

«Je suis content de ma carrière universitaire, mais j'ai manqué un peu de constance, cette saison. Techniquement, je suis encore admissible au repêchage des majeures [en juin], mais présentement, je ne peux plus rien faire pour ça et je vais essayer de saisir toutes les opportunités qui se présentent à moi.» Glaude n'a pas pu participer au camp des Capitales en raison de la conclusion de sa saison à MWSU. Lorsque Sams reviendra au jeu, les Capitales ont l'intention de le garder dans l'entourage de l'équipe.

 

«Ça fait un bout de temps qu'on le surveille. Nous avons besoin de lui plus vite que prévu. Il peut nous rendre des services et on n'a pas le loisir de laisser passer les joueurs québécois comme lui», disait le gérant Patrick Scalabrini, qui se réjouit des succès offensifs de Philippe Craig-St-Louis, mis sous contrat la veille du premier match de la saison.

 

Revue de presse publiée par Jacques Lanciault.