Shoeless Joe Jackson

Joe Jackson jouait sans souliers. Il aimait sentir le gazon fraîchement coupé sous ses pieds. Il signait son nom en faisant un X. Fils d’un gars d’usine dans le textile au fin fond de la Caroline du Sud, cet homme simple est probablement le meilleur frappeur de moyenne que le baseball majeur ait jamais connu! Il faut aussi savoir que Jackson a commencé sa carrière à l’époque du Far West! Une époque où il était commun d'affiler ses crampons avant une partie pour voler des buts en toute quiétude.

 

Selon le prestigieux Sporting News, il est 35e sur la liste des plus grands joueurs de tous les temps. En 145 ans d’histoire, c'est loin d’être banal!

 

Il a commencé sa vie d’homme à 6 ans. C’est à cet âge que Joe Jackson est entré dans la même manufacture que son père en 1893. L’usine avait une équipe de baseball semi-professionnel, la Brandon Mill Team, et Shoeless a obtenu un poste comme voltigeur avec cette équipe d'adultes dès l’âge de 13 ans! C’est à ce moment-là que commence le parcours légendaire de Shoeless.

 

En 1908, il obtient un essai avec les A’s de Philadelphie et se marie avec sa belle Katie Wynn; elle avait 15 ans et lui 20 ans. Ils ont été mariés 43 ans, jusqu’à la mort de Joe en 1951. Jusqu’à sa mort, c'est elle qui écrivait ses lettres, qui gérait son argent et qui lui lisait ses contrats de baseball.

 

En 1911, comme recrue avec les Indians de Cleveland, il a frappé pour une ronflante moyenne de 0.408! À ce jour c'est encore un record chez les Indians de Cleveland et un record pour une recrue. Le genre d’exploit qui ne sera jamais battu. Il a aussi eu des années de 26, 21 et 20 triples par saison.

 

En 1919, Babe Ruth a déclaré: «J’ai copié mon élan sur celui de Joe. Il a un élan parfait! C’est de cette façon que j’ai commencé à frapper des circuits.» En 1916, il signe un méga contrat avec les puissants Whites Sox de Chicago de l’époque. Une somme énorme pour le temps. 61 000$ par année sur 5 ans. Ça équivaut aujourd'hui à environ 2 millions par an.

 

En 1920, Shoeless Joe Jackson a 32 ans et est à l'apogée de sa carrière. Les prochaines années seront ses meilleures. Encore une fois, les terribles White Sox de Chicago dominaient les majeures!

 

La Big Red Machine des Red Cincinnati affronte l’équipe du bonhomme Comiskey. C'est d'ailleurs le nom de son stade: le Comiskey Park! Oui nous sommes en plein scandale, les White Sox sont devenus les tristes Black Sox! Joe et sept de ses coéquipiers auraient accepté 5000$ chacun pour laisser les Reds gagner. Il faut savoir à la défense de Shoeless qu’il a frappé pour 0.375 lors de cette série. Il n'a pas changé sa façon de jouer. De tristes souvenirs, car c’est la dernière fois qu'il jouera dans les Majeures. Les huit hommes ont été bannis à vie lors du plus grand scandale du baseball majeur. C’est pour ça que les dirigeants de la MLB refusent encore aujourd'hui l’accès au Temple de la renommée à Pete Rose!

 

Sa carrière s'est terminée ainsi. Cette saison-là, il a frappé pour 0.382. En carrière, il a frappé pour 0.356, deuxième derrière Ty Cobb. Même encore en 2021, ce bon vieux Shoeless Joe Jackson n’est pas au Temple de la renommée. Chaque année, j'envoie une lettre écrite à la main au président des ligues majeures pour intégrer Joe Jackson.

 

Après sa retraite, il a joué dans les ligues semi-pro et dans la Negro league, en Caroline du Sud. Il a joué ainsi jusqu’à 50 ans. Évidemment, il dominait totalement!

 

Le pauvre yâbe aux pieds nus voulait juste jouer à la balle. Certains soirs partout en Amérique du Nord, de Los Angeles à Lachute, quand les lumières éclairent les parcs, les grands comme les petits, ceux des majeurs comme ceux du Moustique B, on peut voir de la poussière de Shoeless Joe Jackson à travers les néons et la lune.

 

PLAY BALL!!


Pour suivre Le Barbu de ville sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

 

Et pour suivre Baseball Québec sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

Mot-clic: #RêvezGrand