Rube Waddell

La patte gauche Rube Waddell est née le 13 octobre 1876 dans la petite ville de Bradford en Pennsylvanie. Il deviendra le joueur de baseball le plus étrange, excentrique et bizarre de l’histoire des majeurs et de loin! Il est décédé le 1er avril 1914 au Texas à l’âge de 37 ans seulement. Comme bien des gens de cette époque Rube Waddell est mort de la tuberculose. 

 

Un après-midi de juillet, Waddell lançait pour les Orphans de Chicago contre les Cards de Saint-Louis. Nous étions en 1901, le stade était rempli à craquer pour voir le fameux lanceur gaucher. Il attirait les foules comme pas un. Nous étions en 7e manche et il avait un match parfait, chose qui était assez commune pour lui qui dominait les majeurs. Son coach de l’époque ne savait pas la folie qui habitait Waddell, il allait le découvrir cette journée-là, comme tous les spectateurs d’ailleurs. Pour l'instant, il était vu  comme un lanceur exceptionnel et non une bête de cirque.

 

Au bâton se présente le dangereux Jesse Burkett et sa ronflante moyenne de 0.376. Le match parfait était en péril! Burkett n’avait jusqu'à présent vu aucun lancer, niet, nada! 

Juste avant de faire sa motion au monticule, Waddell a entendu un camion de pompier dans la rue à côté du parc de baseball, il a laissé tomber la balle par terre et s’est mis à courir comme un fou en criant, il y a un feu, il y a un feu! Comme un chien, il aimait courir après les camions de pompier. C'est pour cela qu'à l'avenir le propriétaire des Orphans décidait de fermer les rues autour du stade quand Rube lançait.

Il était fréquent que les matchs de Waddell commencent en retard, car il était autour du parc à jouer avec les enfants à la marelle et même que parfois il manquait carrément la partie, car il était à la pêche. 

En fait, il n’avait qu'une priorité dans la vie: avoir du bon temps!

En 1903, il jouait dans une pièce de théâtre en plus d’être lanceur dans les majeurs. Il avait eu une année extraordinaire, 21 victoires et 302 retraits au bâton. Le soir du 26 octobre, tout juste à côté de la salle de spectacle, il y avait un cirque et Rube est allé se battre avec un lion. Rube n'aimait pas les lions! Il est entré dans la cage et il a donné un coup de poing sur le nez du lion devant lui, qui a répliqué en le mordant à la main gauche, la main avec laquelle il lance!

 

Rube a joué pour 5 équipes en 14 ans de carrière et il s'est marié autant de fois. Certains ont spéculé sur des problèmes mentaux qu'il aurait pu avoir, mais il n’a jamais été diagnostiqué. On parle entre autres d’autisme. Chose certaine, il souffrait d’alcoolisme. D’ailleurs, ses problèmes lui auront gâché ses plus belles années de baseball. C'était plus fort que lui, il a aussi perdu ses amis et ses divorces ont toujours été causés par la boisson. 

 

Il fut malgré tout la première grande vedette du baseball majeur et c’est pour ça qu'il fut élu au Temple de la renommée par le comité des vétérans en 1946.

 

 

 
Pour suivre le Barbu de ville sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

 

Et pour suivre Baseball Québec sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

Mot-clic: #RêvezGrand