L'incomprise règle du bris d'égalité à 3 équipes

 

Texte de Sylvain Saindon, directeur technique chez Baseball Québec

Comme juillet est davantage synonyme de tournois que de beau temps cet été, j’aimerais prendre quelques instants afin de répondre aux multiples questions concernant la règle du bris d’égalité à 3 équipes.

Évidemment, chaque tournoi peut légiférer sur sa façon de «briser» les égalités dans un tournoi, mais je serais tenté de conseiller aux organisateurs de suivre la même démarche que celle qu’utilisent Baseball Canada et Baseball Québec dans leurs championnats nationaux et provinciaux.

J’imagine que la plupart des présents lecteurs ont tous déjà été impliqués dans un tournoi au cours duquel 3 équipes sont venues conclure le tournoi à la ronde avec des fiches identiques de deux victoires et une défaite. Voici un exemple typique :

Équipe A : 2-1 

Équipe B : 2-1  

Équipe C : 2-1

Équipe D : 0-3

Comme ce sont les 2 premiers qui passent à la ronde suivante, comment départage-t-on ces 3 équipes?

Première chose très importante qu’il vous faut savoir : les règles de bris d’égalité ne sont pas là pour faire passer une équipe en ronde suivante ou pour exclure une équipe du tournoi; ces règles servent à établir un classement final.

C’est par la suite que nous pourrons interpréter ce classement afin d’inclure/exclure des équipes pour la ronde suivante.

Règle #1 : Victoires-Défaites

Si l’équipe A est sortie victorieuse contre l’équipe B & C (impossible dans notre exemple), elle sera alors classée au premier rang. Le gagnant du match B vs C deviendra le 2e classé et l’équipe perdante occupera le 3e rang. D occupe déjà le 4e rang. Par la suite, on pourra annoncer aux équipes A & B qu’ils passent à la prochaine ronde.

Si la règle #1 ne fonctionne pas afin d’établir le classement, comme dans l’exemple ci-dessus où les 3 équipes se sont mutuellement battues (A a battu B, B a battu C, C a battu A), alors la règle #1 des victoires-défaites doit être abandonnée ET NE PEUT PLUS ÊTRE RÉUTILISÉE À NOUVEAU dans le départage de ces 3 équipes! À partir de cette étape, il n’y a plus de «…oui mais on passe parce qu’on a battu C» qui tient!

On doit alors passer à la règle #2…et ne jamais revenir à la règle #1!

Règle #2 : La meilleure moyenne défensive

Il s’agit de comptabiliser le nombre de points accordés, SEULEMENT dans les matchs opposant les 3 équipes à égalité, entre elles (tous les matchs contre l’équipe D ne seront pas retenus). Le nombre de points accordés sera divisé par le nombre de manches jouées en défensive. Ainsi on obtiendra la moyenne défensive de l’équipe.

C’est justement ce nombre de manches jouées en défensive qui viendra nous aider à résoudre l’imbroglio de notre prochain classement…

Tout d’abord, il faut réaliser qu’un match complet Pee-Wee de 6 manches n’est pas nécessairement synonyme que les deux équipes ont joué 6 manches en défensive. Si l’équipe receveur remporte la victoire, celle-ci a bel et bien lancé 6 manches. Mais puisque que l’équipe n’a pas eu à frapper en fin de 6e manche, cela signifie que son adversaire a lancé 5 manches et non 6. On va donc y avoir une équipe qui va diviser ses points contre (PC) par 5 et l’autre par 6.

Idem pour un match remporté lors du dernier tour de bâton. S’il n’avait qu’un seul retrait au moment où le match a pris fin, l’équipe perdante ne peut revendiquer avoir lancé 6 manches mais plutôt 5,33 (1/3 des retraits). Avec ce genre de mathématiques, il devient plus facile d’établir 3 moyennes défensives distinctes. De ces 3 moyennes défensives, nous ferons un classement de 1 à 3. Nous aviserons les deux premières équipes au classement qu’elles peuvent passer à la ronde suivante.

**** Rappelons qu’un match remporté par «Mercy Rules» donne 7 manches jouées en défensive pour l’équipe gagnante.

Si la règle #2 ne parvient pas à établir un classement complet, comme dans l’exemple où l’équipe A terminerait avec un moyenne défensive de 1.25 alors que les équipes B et C termineraient avec une moyenne défensive de 1.30, il faudra :

  • annoncer à l’équipe A qu’elle passe à la ronde suivante
  • abandonner la règle #2
  • passer à la règle #3 afin de départager B & C

 

Règle #3 : La meilleure moyenne offensive

Il s’agit de comptabiliser le nombre de points marqués, encore une fois dans les matchs opposant les 3 équipes entre elles. Le nombre de points marqués sera divisé par le nombre de manches jouées en offensive. Ainsi, on obtiendra la moyenne offensive de l’équipe.

Et si l’incongruité mathématique se poursuivait, en plus de courir pour vous acheter un billet de loterie, vous devrez passer au 4e bris d’égalité.

Règle #4 : L’équipe qui a joué le plus de manches avec l’avance

Il s’agit de comptabiliser le nombre de manches, dans les matchs opposant les 3 équipes entre elles, où les formations avaient l’avance dans un match. L’équipe avec le total le plus élevé sera celle qui sera classé au 2e rang, donnant l’accessibilité à la ronde suivante.

En plus de 25 ans à gérer des tournois, mon collègue Robert Brousseau a dû se rendre à cette étape qu'une seule fois dans sa carrière. Un cauchemar pour n’importe lequel dirigeant de tournoi !

En espérant que ces explications aideront entraineurs, joueurs et parents, à mieux saisir la règle du bris d’égalité à 3 équipes.

Bon tournoi!


Pour nous suivre sur les médias sociaux :
Facebook
Twitter
Instagram

Mots-clics : #TournoisBQ