Revue de presse | Archer Brookman se croise les doigts

Crédit : Christian J. Stewart / WBSC
Crédit : Christian J. Stewart / WBSC

Considéré parmi les plus beaux espoirs québécois en vue du repêchage du baseball majeur, qui se déroule de lundi à mercredi, Archer Brookman souhaite évidemment entendre son nom, mais il aborde le tout avec un calme étonnant.

Un peu comme lorsqu’il fait face à un compte complet en tant que frappeur, Brookman sait qu’il obtiendra du succès s’il repousse la nervosité pour mieux afficher une confiance tranquille.

«Je crois m’être amélioré comme frappeur dans la dernière année, convient le jeune homme de 19 ans, qui risque de patienter jusqu’à mercredi, lors des rondes 11 à 40, avant de connaître son sort. Je comprends mieux ce que j’ai besoin de faire. J’ai amélioré mon approche. Je pense aussi avoir développé un peu plus de puissance.»

Ayant récemment complété une première saison avec l’équipe du Seminole State College, en Oklahoma, le receveur originaire de Pointe-Claire est de retour à la maison ces jours-ci. Il retrouve ses vieux copains chez les Cardinals de LaSalle, dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.

«J’ai beaucoup de plaisir sur le terrain, que ce soit avec l’équipe du Seminole State College ou avec les Cards, dit-il. J’aimerais certainement retourner à Seminole si jamais je n’étais pas choisi au repêchage.»

De bonnes statistiques

En 33 matchs en Oklahoma, dans la National Junior College Athletic Association (NJCAA), Brookman a conservé une excellente moyenne au bâton de ,400. Il a par ailleurs obtenu sept circuits et 37 points produits.

Au-delà de ses statistiques personnelles, le Québécois a grandement aidé son équipe à atteindre la grande finale régionale, remportée d’ailleurs par le pointage de 7-6, contre Eastern Oklahoma State College. Concernant ce parcours, Brookman tient à rendre hommage à son coéquipier québécois Marc-Antoine Lebreux qui, selon lui, a été un élément important dans cette conquête.

«C’est l’un de nos meilleurs frappeurs à Seminole, indique Brookman, à propos du voltigeur originaire de Sainte-Anne-des-Plaines. Il mériterait d’être repêché.»

Buster Posey: un modèle

Du fait qu’il évolue au poste de receveur, Brookman reconnaît que cela pourrait aider sa cause lors du repêchage.

«C’est un art de diriger les lanceurs et j’aime ça, note-t-il. Il faut parfois agir comme psychologue pour aider ses lanceurs à bien faire. C’est un aspect que je trouve intéressant.»

Aux dépisteurs visant à savoir à quel joueur il se compare, le Québécois se plaît à identifier Buster Posey, des Giants de San Francisco, comme un modèle à suivre.

«Ce gars-là est vraiment complet : il est puissant au bâton, efficace en défensive et il est un bon coéquipier», a énuméré Brookman.

Article initialement paru le 3 juin 2018
Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste


Suivez la Ligue de baseball junior élite du Québec sur les médias sociaux!

Sur Facebook

Sur Twitter

Sur Instagram

Hashtag : #FiertéLBJEQ #LBJEQ #LBJEQ2018

Source: Benoit Rioux, l'Agence QMI