Avenir prometteur à Toronto

 
 
Revue de presse - Rodger Brulotte, Journal de Montréal, 21 mars 2018

Le réseau des filiales des Blue Jays de Toronto est de plus en plus composé de fils d’anciennes vedettes du baseball majeur. À l’avant-champ, on retrouve Cavan Biggio, le fils de Craig, Bo Bichette, le fils de Dante, et Vladimir Guerrero Jr. Le nom qui circule le plus comme future vedette est celui de Vladimir Jr., dont le style au bâton ressemble de plus en plus à celui de son père.

Sauf qu’il ne faut pas oublier le talentueux Bo Bichette. L’an dernier, il a répété un exploit datant de plus de 20 ans en devenant le premier joueur âgé de moins de 20 ans affichant la meilleure moyenne au bâton du baseball mineur. Il a terminé la saison avec une moyenne de ,362, sans oublier ses 14 coups de circuit et 74 points produits. Quant à Vladimir Jr., il a terminé la dernière saison avecune moyenne au bâton de ,323, avec 13 circuits et 76 points produits.

Vladimir Guerrero et Bo Bichette sont sans aucun doute les dignes successeurs de Josh Donaldson et de Troy Tulowitzki.

Les Blue Jays à Montréal

Le printemps est arrivé, mais il manque de chaleur. Heureusement que le début de la saison de baseball approche. À Montréal, cela signifie deux matchs préparatoires qui seront disputés au stade olympique les 26 et 27 avril contre les Cards de Saint-Louis.

Il est impossible de prévoir des foules comparables à celles des années précédentes. Je vous parle en connaissance de cause, avec l’expérience que j’ai vécue au sein de l’organisation des Expos. Les journées les plus difficiles pour attirer des foules étaient les lundis et mardis. Il y a plusieurs facteurs dans cette équation, mais la réalité est que c’est difficile pour les parents d’assister à un match en soirée alors que les enfants ont de l’école le lendemain. Une foule de plus de 20 000 spectateurs par match, ce serait excellent.

Les jeunes Québécois contre les Jays

Samedi après-midi, j’étais bien allongé devant mon téléviseur en train de regarder le match des Blue Jays. Je croyais que je m’étais endormi, car dans mon rêve, je voyais cinq Québécois dans l’uniforme du Canada qui affrontaient les Blue Jays. Non ! Non ! Non ! Ce n’était pas un rêve, mais de l’authenticité. Un petit gars de Terrebonne, le lanceur Viktor Bergeron, ainsi qu’un autre lanceur de Québec, Olivier Morin-Larocque, portaient les couleurs du Canada. Il y avait aussi trois joueurs de position au sein de la formation, soit Édouard Savoie, de Saint-Eustache, Martin Vincelli-Simard, de Boisbriand, et Nicolas Tremblay, de Saint-Hilaire.

Le Québec compte cinq représentants au sein de l’équipe nationale de baseball junior U-18. La présence de ces joueurs démontre à quel point le baseball québécois est en santé.

Crosby, un partisan des Expos

Lors de la dernière visite des Penguins de Pittsburgh à Montréal, je me suis rendu dans leur vestiaire après le match pour rencontrer Kristopher Letang. J’ai dû attendre, car il subissait des traitements. Pendant mon attente, j’ai discuté de baseball avec Sidney Crosby, qui m’a confié qu’il était un partisan des Expos et qu’il écoutait le baseball en français lorsqu’il jouait à Rimouski.

À un certain moment, la conversation s’est tournée vers l’écoute des films pendant les trajets en autocar. Je connais deux Québécois qui seront heureux : Richard Goudreau, le père spirituel des Boys, et Réjean Tremblay, auteur de Lance et Compte.

Les connaissances de Fern, dans les Boys, ont fait partie de la conversation. Sans oublier les Marc Gagnon, Mac Templeton et le plus populaire joueur de hockey qui n’a jamais joué dans LNH, Pierre Lambert.

Le grand « Sid » n’a pas oublié son séjour au Québec !


Pour nous suivre sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

Mot-clic: #RêvezGrand