Baseball au féminin: une priorité pour Baseball Québec en 2017

De gauche à droite, Patricia Landry (entraîneuse), Pascal Jalbert (Saguenay), Daphnée Gélinas (Repentigny) et Anne-Sophie Lavallée (Boucherville)

2017 sera l’année du Baseball au féminin. C'est le mandat que le conseil d'administration a octroyé à la vice-présidente, Julie Gosselin. Au cours des prochaines semaines, le conseil d’administration, la commission des présidents incluant le comité du baseball féminin (sous la gouverne de Lise Déry) et tous les comités techniques ainsi que la permanence de Baseball Québec, travailleront ensemble pour passer en deuxième vitesse afin de changer la donne du baseball au féminin.


Au cœur des projets : Développement du baseball amateur, refonte de l’excellence, augmentation de la promotion, encadrement des entraîneurs, etc. Tout sera étudié afin d’offrir le meilleur baseball possible aux joueuses et au personnel qui les encadrent.
 
Refonte de l’excellence : Baseball Québec s’amène au bâton
Avec près de 3 000 joueuses et une augmentation de 19 % en 2016, Baseball Québec précisera le continuum de l’athlète féminine partout au Québec; du Rallye Cap à l’équipe nationale canadienne. Et ce, tout en y intégrant les entraîneurs, arbitres, marqueurs, bénévoles et les joueuses elles-mêmes!


« Nous approchons les 3 000 joueuses en province. Nous avons des Sport-Études baseball partout en province afin d’accueillir des filles qui "trippent" baseball et qui réussissent, règle générale, mieux que les garçons au niveau académique. Et si l’on tient compte que la motricité des filles est égale ou supérieure aux garçons entre 7 et 12 ans, il est impensable que le Québec ne devienne pas une pépinière de joueuses de baseball! » de mentionner Maxime Lamarche, directeur général de Baseball Québec.


« C'est à nous maintenant de créer un environnement favorable pour que nos meilleures athlètes féminins puissent s’épanouir à la hauteur de leur talent. Nous devons peaufiner l’encadrement de nos équipes du Québec. Nous devons créer une structure favorisant une démarche annuelle permettant aux filles d’accéder à un volume d’entraînement (et de compétition) comparable aux garçons du même âge. Il est grandement temps de repositionner nos filles sur l’échiquier baseball au Québec et au Canada » d'ajouter Sylvain Saindon, directeur technique de Baseball Québec.


« La finalité de cette démarche sera d'alimenter davantage l'équipe nationale canadienne en joueuses québécoises. Lors de la dernière Coupe du Monde de baseball féminin en Corée où le Canada a remporté l’argent, trois joueuses du Québec (et une entraîneuse) faisaient partie de l’édition 2016; c’est bien mais nous pouvons faire beaucoup mieux! » de conclure Sylvain Saindon.


Événements internationaux au Québec
Avec les investissements prévus, tant à Québec qu'à Montréal, afin de revoir les terrains de balle, jumelés à l'expertise en événements sportifs internationaux reconnus au Québec, il serait plus qu'envisageable de tenir des événements féminins à saveur internationale dans les prochaines années. Rêvons grand.


Nous vous tiendrons au courant tout au long de l’année de la progression de notre plan d’action.


Pour y participer, communiquez avec : Julie Gosselin, vice-présidente, Baseball Québec

 


Pour nous suivre sur les médias sociaux :
Facebook
Twitter
Instagram

Mots-clics : #RêvezGrand