« Le Tournoi T12, une occasion de se faire connaître » — Marc-Antoine Lebreux

 

Témoignage d’un joueur qui y a participé : Marc-Antoine Lebreux

Texte de Jasmin Roy, recruteur pour les Blue Jays de Toronto, photo de Jacques Lanciault

Montréal, Québec, le 14 juillet 2017 - Le prestigieux « Tournoi T12 » présenté annuellement par l’Académie de baseball des Blue Jays de Toronto se tiendra cette année du 14 au 17 septembre 2017 et il sera encore une fois disputé au Centre Rogers de Toronto… sur le même terrain de baseball où Russell Martin et ses coéquipiers des Blue Jays disputent leurs matchs à domicile.

Afin de bâtir l’équipe du Québec qui participera à cette compétition, les recruteurs des Blue Jays de Toronto évalueront les joueurs de baseball du Québec âgés de 14 à 19 ans lors d’un camp d’évaluation qui se tiendra le 31 juillet prochain au terrain Gary-Carter du parc Pierre-Elliot-Trudeau de Côte-Saint-Luc, et ce, à compter de 13 heures!

Pour participer à ce camp d’évaluation, les joueurs doivent s’inscrivent directement sur le site des Blue Jays à l’adresse suivante : Inscriptions

Au cours des quatre premières éditions du tournoi, qui se veut une vitrine pour les meilleurs joueurs de baseball amateurs au pays admissibles à évoluer au niveau collégial américain, plusieurs Québécois ont brillé!

Nous poursuivons notre série de textes où des Québécois ayant pris part à cette compétition vous racontent leur expérience.

Après Conor Angel, plus tôt cette semaine, voici maintenant les commentaires de Marc-Antoine Lebreux, un jeune homme de la région des Laurentides qui poursuivra ses études et sa carrière de baseballeur au Collège Seminiole State en Oklahoma dès l’automne prochain.

Cet été, Marc-Antoine porte les couleurs de l’équipe des 18 ans et moins de l’Académie Baseball Canada (ABC).

Marc-Antoine, explique-nous ton parcours dans le baseball avant ta participation au camp d’évaluation du « Tournoi T12 » ?

Même si j’ai participé aux Jeux du Québec et que j’ai été sélectionné au sein de l’équipe bantam du Québec pour le championnat canadien, je n’ai pas été invité au camp d’entraînement de l’équipe des Ailes du Québec (maintenant l’équipe des 17 ans et moins de l’ABC). J’ai donc joué midget AAA. Je n’avais jamais pris part à un camp d’évaluation… mais j’ai décidé d’y participer pour la première fois en m’inscrivant au camp d’évaluation du « Tournoi T12 ».

Pourquoi avoir participé à ce camp d’évaluation ?

J’y suis allé, parce que je savais que c’était une opportunité de me faire un nom et de me faire un peu plus connaître. Je savais que c’était les Blue Jays qui organisaient ce camp et que si j’étais choisi il y aurait plusieurs recruteurs à Toronto lors du tournoi, des recruteurs tant des équipes de collèges américains que de l’équipe nationale junior. Ça me semblait une bonne idée d’y aller pour voir ou j’étais rendu comme joueur par rapport à d’autres de partout au Canada.

Puisque tu n’avais pas été invité au camp des Ailes du Québec, croyais-tu quand même en tes chances d’être sélectionné ?

Honnêtement, je ne croyais pas beaucoup en mes chances, car même si je jouais midget AAA je ne connaissais pas mon talent par rapport à celui des autres. Alors je n’y croyais pas vraiment !

Parle-nous de ton expérience au tournoi T12 au Roger Center de Toronto?

J’ai finalement été sélectionné au sein de l’équipe du Québec deux années de suite. J’ai vraiment aimé ça. Avoir l’occasion de jouer sur le terrain des Blue Jays, de voir leur vestiaire, d’être au centre-ville de Toronto pour une semaine, puis de rencontrer d’anciens joueurs des Ligues majeures comme Roberto Alomar, Loyd Moseby, George Bell, Devon White, Duane Ward, etc., c’est quelque chose de fantastique.

C’est une occasion en or pour ceux qui désirent se faire voir! C’est vraiment une belle expérience que tout le monde qui aime le baseball aimerait vivre.

Quel a été ton meilleur moment du tournoi?

Outre notre participation à la finale contre l’équipe des Prairies, je dirais que le triple que j’ai frappé lors d’une partie a été un très bon moment pour moi. Je garde aussi un très bon souvenir de la période d’évaluation de type « showcase » à laquelle j’ai participé lors de la première journée à Toronto. Ce jour-là, j’ai bien réussi à me démarquer!

Comment le T12 a contribué à ton développement et ton parcours de joueurs de baseball ?

Lors de ma première participation, je ne connaissais pas vraiment ça. En jouant devant plein de recruteurs et en voyant les joueurs de mon équipe être approchés par des équipes du baseball professionnel, par des recruteurs des universités et des collèges américains et se voir offrir des bourses d’études, comme j’étais là moi aussi, je me suis dit que j’avais aussi une chance.

De retour au Québec, je n’avais plus qu’un objectif en tête, celui de travailler pour réussir ! Je recommande certainement d’aller au camp du T12, car c’est une très belle expérience et une grosse opportunité de se faire voir et de se créer un nom dans le monde du baseball.


Pour nous suivre sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

Mot-clic: #RêvezGrand