Le coach champion de retour à la barre de l’équipe du Québec 16U

 

L’entraîneur en chef de l’équipe du Québec 16U, Daniel Brodeur, est de retour pour une deuxième année à la barre de la formation. L’an 1 du programme se résume à une année remplie de succès au niveau du championnat canadien avec l’obtention de la médaille d’or et le sentiment du devoir accompli.

À la suite des camps de sélection, cinq athlètes féminines sont passées de l’équipe 16U en 2017 au 21U en 2018. Parmi ces joueuses ayant fait le saut dans la grande catégorie, l’entraîneur-chef pourra compter sur deux d’entre elles qui feront la navette entre le 21U et le 16U : Sophy Gagné et d’Alexane Fournier. Elles seront également présentes lors des activités du 16U comme les parties face aux équipes Bantam AA et le championnat canadien 16U qui se déroulera en Nouvelle-Écosse à la fin août. 

Cette année nous pourrons voir de retour au sein de l’équipe du Québec 16U trois joueuses championnes de l’an dernier : Alexandra Lacroix, Noémye Letendre et Lory-Anne Carrière. Daniel Brodeur affirme avoir un noyau d’équipe très jeune cette année, car la moyenne d’âge est sous les 15 ans (14.8). Cela permettra ainsi à 12 filles sur 14 de pouvoir être de retour l’an prochain. Une des grandes différences avec l’an passé est les matchs en semaine face au Bantam AA. À ce propos, Brodeur mentionne bien humblement que « le calibre AA est trop fort pour nous, mais le but est de fournir de l’adversité aux filles pour les forcer à se dépasser et à augmenter le niveau de compétitivité en elles. Il y a un vieux cliché qui dit que c’est à jouer contre les meilleurs qu’on devient meilleurs ». Il affirme aussi avoir vu une différence entre la première partie AA et la deuxième dans le comportement des joueuses et leur body language. Une de leurs plus belles sorties jusqu’à présent se trouve à être dans la fin de semaine du 26 et 27 mai où l’équipe a terminé son séjour dans la région de l’Outaouais avec une fiche de 1-1-1.

L’objectif ciblé par Daniel Brodeur est de voir son équipe progresser au courant des semaines. Il est donc conscient qu’avec une équipe au noyau plus jeune, les choses prendront plus de temps à s’ajuster. Après la première fin de semaine d’activités à Rimouski, l’entraineur-chef a pu remarquer qu’une chimie s’installait déjà entre les joueuses, en plus de ressentir un très grand désir d’implication. Cela fait maintenant 6 semaines que l’équipe prend part aux activités et une grande évolution a déjà pu être remarquée.

À quelques semaines de leur premier tournoi, le groupe d’entraîneurs aura la chance de voir comment leur équipe réagit en situation de compétition afin de se préparer pour le championnat canadien. 

N'oubliez pas qu'il vous est toujours possible de vous inscrire aux prochains événements de la tournée du baseball féminin.

Source: Zak Langlois


Pour nous suivre sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

Mot-clic: #RêvezGrand #FémininBQ