L'ABC version 3.0

Raphaël Pelletier, joueur de la 1re édition ABC 16U, s’est entendu avec la Texas Christian University, classée 19e université de division 1 par la NCAA.

À l’été 2018, l’Académie de baseball du Canada (ABC) innovait en modifiant le groupe d’âge de son équipe estivale la plus jeune, s’ajustant ainsi à la compétition américaine.

Un peu comme les voyageurs qui sont confrontés à échanger leur dollar canadien en dollar américain lorsqu’ils vont aux États-Unis, la dernière mouture de l’ABC a dû arrimer ses règles d’éligibilité, au niveau de l’âge de ses joueurs, sur le modèle américain. Si au Canada nos groupes d’âge se déterminent du 1er janvier au 31 décembre, il en est tout autre chez nos voisins du sud, où les groupes d’âge se définissent du 1er mai au 30 avril.

L’an 1 de la modification du groupe d’âge

En imitant le modèle américain, l’ABC 2018 se transformait en une équipe de 17 ans (moins les 4 premiers mois) qui pouvait jouer dans les tournois américains de 16U.

« La principale raison qui avait motivé notre décision de modifier l’âge venait du fait que la catégorie 16U(S) attirait beaucoup plus de recruteurs d’universités américaines désirant recruter les joueurs un an avant la fin de leur secondaire (High School) », présente Maxime Lamarche, directeur général de Baseball Québec.

Et cette modification s’est avérée un franc succès!

« Je n’ai jamais vu autant d’entraîneurs venir me parler et me poser des questions sur nos joueurs! », mentionne Robert Fatal, directeur du programme de l’ABC. Si des joueurs comme Jean-Christophe Masson ont signé avec Missouri University et Raphaël Pelletier est devenu le premier joueur canadien à porter les couleurs de TCU (Texas Christian University), plusieurs autres ont attiré l’attention des recruteurs universitaires.

« C’est de cette attention portée à nos joueurs qui nous motive maintenant à ajuster notre 2e palier de compétition, affirme le directeur du programme. Les recruteurs de ces universités nous mentionnent maintenant qu’ils vont continuer à suivre nos joueurs dans le prochain niveau de compétition américain, soit dans les tournois 17U. »

« Malheureusement, les tournois 18U américains qui abritent des joueurs de 19 ans n’attirent pas les universités américaines, puisque les bons joueurs ont déjà été enrôlés lors d’une année précédente. Il ne s’agit plus d’un bon investissement pour nous afin de placer nos joueurs dans des bons endroits alliant le baseball et l’académique », signale le directeur technique de Baseball Québec, Sylvain Saindon.

Comme vous aurez sans doute compris, il faut maintenant ajuster la prochaine catégorie d’âge de l’ABC en rendant éligibles ces joueurs à jouer dans les tournois 17U(S). Dans les faits, cet ajustement apporte un léger rajeunissement de 4 mois au niveau du groupe de joueurs éligibles qui compose normalement l’ABC 18U. Maintenant, tous les joueurs qui auront 18 ans au 31 décembre 2018 sont toujours en lice sauf ceux qui sont nés en janvier, février, mars et avril 2001. Ces derniers joueurs « trop vieux » pourront maintenant faire le saut au niveau Junior élite dès la prochaine saison.

Ces joueurs de 4 mois trop vieux ne seront pas en reste pour autant. « S’il nous est impossible de les encadrer pendant la saison estivale, nous allons poursuivre avec eux dès l’automne prochain. Ils feront partie de notre programme automnal revampé », renchérit Robert Fatal.

Automne 2019

Afin de répondre à cet engouement grandissant des universités et des collèges américains, l’ABC devra poursuivre ses activités estivales jusqu’en… octobre prochain!

« Il faut maintenant voir notre automne comme la suite de notre saison d’été, rétorque le grand manitou de l’ABC. Pour les collèges et universités américaines, l’automne représente la saison de sélection et d’évaluation de leur personnel. Les universités et collèges américains sont donc très réceptifs à nous voir débarquer sur leur campus et peut-être combler leurs derniers postes en vue de la prochaine saison. Il s’agit alors d’une opportunité unique, particulièrement pour nos joueurs de 2e et 3e année de notre structure.

» C’est la raison pour laquelle notre offre d’exposition au système scolaire américain doit maintenant s’étaler du mois de juin jusqu’à la fin du mois d’octobre. Si auparavant le printemps était un gage d’exposition pour nos athlètes, ce n’est plus une période charnière comme jadis. Les opportunités s’offrent à nous à l’automne maintenant. Dans les prochains mois, nous devrons assurément méditer sur la façon de restructurer notre programme hivernal afin de répondre à cette nouvelle réalité », conclut Robert Fatal.


Pour nous suivre sur les médias sociaux:

Facebook

Twitter

Instagram

Mot-clic: #RêvezGrand